Les enfants défavorisés mangent moins de fruits et légumes

Facebook Twitter

L’importance des fruits et légumes dans l’alimentation :

Cinq fruits et légumes par jour, c’est ce qu’il faut aux enfants pour maintenir une alimentation équilibrée. Une nouvelle étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire montre que les enfants issus des milieux défavorisés ne suivent pas cette norme. Ils mangeraient moins de légumes et de fruits au quotidien.
photo-fruits-et-legumes-alimentation-nutrition

L’étude de l’ANSES :

Les chiffres publiés par l’ANSES à ce propos sont le résultat d’une étude soutenant les constatations suivantes. Outre le critère de revenus, le niveau d’études des parents influence beaucoup sur la qualité de l’alimentation de l’enfant. Il est clair que celui issu d’un milieu social défavorisé mange moins équilibré.

Mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y a une moindre consommation de produits sucrés, notamment de gâteaux et confiseries chez ces enfants défavorisés. L’étude de l’ANSES ajoute également qu’ils mangent autant de produits laitiers et poissons que les autres. Seulement, il est souvent difficile pour leurs parents de leur préparer un bon repas « fait maison » à base de fruits et légumes.

+ Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Powered by WordpressLAB
Bons Plans ToutPourLenfant Bénéficiez des Offres Exclusives pour le CYBER MONDAY de notre Partenaire IMAGINARIUM

tablette_300x250_v2

Bénéficiez de 15% de REMISE + 1 CADEAU OFFERT et de la livraison gratuite sur le site IMAGINARIUM